Joël Vernet



[Portrait]
Né en 1954 aux confins de la Haute-Loire et de la Lozère, il vit à Saint Appolinard dans la Loire quand il n'est pas en voyage ou parti à l'aventure en Afrique, son continent de prédilection.
Années de bonheur en Margeride, dans le village natal, au contact de la nature et profonde solitude.
Il cultive un goût immodéré pour la langue française, la langue d'Oc et sans livre à la maison, il se passionne pour les paysans "qui parlent comme des princes".
A partir de 1975, il fait des voyages déterminants à travers le monde, en particulier au Sahara algérien et en Afrique de l’ouest.
Il est profondément marqué par un long séjour à Gao et en pays dogon.
De 1985 à 1998, il effectue plusieurs voyages en Afrique, en Inde et à Cuba.
Il a vécu deux ans à Alep, Syrie, en 1999/2001.
Ces nombreux voyages à travers le monde auxquels font écho plusieurs livres.


A lire : un entretien avec Joël Vernet "En chemin, toujours être poète aujourd’hui", contrebande.org, avril 2012.

La bibliographie complète de l'auteur

Publications récentes

Coeur sauvage, lettre à Marina Tsvetaeva, L'Escampette, 2015

Nous ne voulons pas attendre la mort dans nos maisons, mini zoé, Ed. Zoé, 2015

L'Adieu est un signe, Fata morgana, 2015

La vie tremblante, hommage à Christian Dotremont, Le Paresseux éditeur, 2015


Lettres Vives, Les Petites Heures, 2014


Marcher est ma plus belle façon de vivre, L'Escampette, 2014

Il a dirigé un numéro des Editions Autrement consacré aux Pays du Sahel.
Il collabore régulièrement avec des artistes, en particulier le peintre Jean-Gilles Badaire, et des photographes, Bernard Plossu, Julie Ganzin, Pierre Verger.
Il a participé à de nombreux ouvrages collectifs et livres d'artistes dont Cri de Pierre, avec une peinture de J.G. Badaire, collection Le Vent refuse et éditions La Part des Anges et Dans les chantiers d'Afrique, avec cinq peintures originales de Jacqueline Merville, collection Le Vent refuse.
Il a réalisé plusieurs émissions radiophoniques pour France Culture (de 1983 à 1997, Les Nuits Magnétiques, Les chemins de la connaissance). Il a consacré notamment des émissions radiophoniques à l'écrivain malien Amadou Hampaté Bâ en direct de Bandiagara (Mali).
Il crée en 1986 avec Philippe Arbaïzar, conservateur à la BNF, la revue Noir sur Blanc dans laquelle furent publiés de nombreux artistes contemporains du monde entier, poètes, peintres et photographes.









photographie Philippe Arbaïzar





photographie Marie-Thérèse Peyrin